septembre 15, 2011

QUATRIEME DE COUVERTURE

Jasper; 15 ans; Grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon;
Agent stagiaire à l'Association et lycéen (à ses heures perdues).
Pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de roch médiéval. Aime les mauvais jeux de mots, Donjons & Dragons, l'Agent stagiaire Ombe.
Mission : Faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l'Agent Ombe


Date de parution : 10 mars 2011
Editeur : Gallimard Jeunesse / Rageot Editeur
Nombre de pages : 198
Prix France : 9,90 euros



MON AVIS

Mais comment diable Erik L’homme fait-il pour transformer un roman de Fantasy Jeunesse en une véritable mine d’or d’humour décapant ?
Entre abus de jeux de mots improbables, situations grotesques et évènements faisant appel à une narration finement grandiloquente, c’est avec un plaisir non dissimulé que l’on retrouve le Jasper dont on aurait pu s’éprendre, dans le tome 1, s’il avait été réel.

Chaque page rugit d’un tonnerre de légèreté et d’ironie, d’un humour parfois simple, mais ô combien efficace. Et si on peut légitimement penser qu’au bout de quelques pages, ce rythme va s’amenuiser, il n’en est rien ! Jusqu’à la toute dernière phrase, Erik L’Homme nous repaît d’un savant mélange de magie et d’humour totalement UNIQUE, INNIMITABLE et EXCEPTIONNEL.

Jasper a gardé tous les défauts qu’on lui connaissait et qui le rendent si attirant : il est spontané, intellectuellement et spirituellement narcissique, fougueux et maladroit.
Les évènements liés à sa dernière mission lui ont valu d’être suspendu de son poste de stagiaire par l’Association, qui l’a mis à pied pour plusieurs semaines.

C’était sans compter sur un appel nocturne d’Ombe, l’une de ses collègues stagiaires.
Au bout du fil, Jasper entend des voix, des bruits de lutte et puis… plus rien !
Ni une, ni deux, il décide de partir à la recherche d’Ombe et utilise la magie pour créer un sort de localisation GPS en liant les fréquences de leur deux téléphones mobiles et ce, malgré sa supension :

« C’est vrai, l’article 7 est très clair » explique-t-il, « L’agent se conforme strictement à sa mission. Mais que dit l’article 8 ? L’aide à un agent en danger prime sur la mission. Si ma mission est de ne pas être en mission, alors l’article 8 prend le pas sur l’article 7 ! Ca, c’est fait. »

Et voilà notre ami Jasper, armé de son mobile-GPS illuminé d’une flèche bleue, parti voler (ou plutôt rouler en scooter) au secours de son amie (aimée ?) Ombe.

Et le chemin à parcourir va être aussi difficile qu’inattendu, tant pour les protagonistes que pour les lecteurs.
Que les choses soient claires… rien, absolument RIEN dans ce roman n’est prévisible !
Erik L’Homme est un véritable maître du suspense fantastique et, à ce titre, il nous a concocté un pur chef d’œuvre qui mérite d’orner des milliers de bibliothèque à travers l’intégralité des communautés francophones.

Ce troisième tome d’A comme Association regorge d’une multitude de qualités qui font d’un roman jeunesse un excellent moment de richesse et de somptuosité littéraire. Non seulement par le caractère de l’univers créé (qui n’a rien de révolutionnaire mais qui transcende totalement par la noble plume de l’auteur), mais aussi et surtout par son humour présent tout au long de l’histoire. On sourit, on rit, on s’esclaffe et on se sent bête d’être ainsi plié de rire devant un bouquin… Dieu que c’est bon !

Un INCROYABLE moment.
198 pages durant lesquelles on garde les yeux totalement écarquillés !
198 pages qu’on tourne fébrilement les unes après les autres…

Avez-vous déjà ressenti cette sensation étrange qui vous parcoure tout le corps, comme si des dizaines de papillons vous chatouillaient les sens pour vous emporter dans le flot de leur envol ?

Moi en tout cas, cette sensation, je l’ai ressentie tout au long de ma lecture d’A comme Association, tome 3. Un moment magique, un moment unique, un moment euphorique.

Juste WAW !
Thank you so much, Mister L’Homme !
Read your words Soon J

En exclusivité, retrouvez la chronique de mon acolyte de lecture, en cliquant sur le logo de LC juste en-dessous de cet article.

- IN LOVE -
et bien plus encore 

11 commentaires:

Enya a dit…

J'ai exactement le même sentiment que toi sur l'écriture d'Erik L'Homme. Cette saga est génial, mais une grosse préférence quand c'est Jasper qui raconte <3

Anne Sophie a dit…

merci pour cette LC ;) c'était génial de partager ça avec toi... ;) ;);)
Des bisous !!!!!

Korto a dit…

Comme je l'ai dit chez Anne So, il faut que je débute cette saga, mais pas avant d'en avoir fini certaines :sifflote:

Anonyme a dit…

Eh ben... Ça fait bizarre de lire une chronique si élogieuse - je suis tombé dessus par hasard ! Pour un peu, je rougirais. Ravi, en tout cas, de partager Jasper avec des lecteurs si... enthousiastes ! Merci. A l'aube du tome 8 qu'il me reste à écrire, ça fait chaud au coeur.
Erik L'Homme

Ardanuël a dit…

Et là c'est moi qui rougis...
C'est un pur honneur que de savoir ma chronique lue par l'auteur d'un roman qui m'a autant fait vibrer.

Merci pour toute cette magie que vous faites frémir sous nos yeux et merci pour ces instants, rares et subtils, que peu de romans contemporains nous font vivre.

Vous êtes un grand, Monsieur L'Homme !
J'espère un jour pouvoir vous rencontrer.

En attendant, je retrouverai bientôt Jasper dans le tome 5 (après un petit passage via le regard d'Ombe).

Christine a dit…

Quel enthousiasme j'ai presque envie de démarrer tout de suite le premier tome

Luthien a dit…

Ce tome est un de mes préférés ! :) Il est vraiment génial et Jasper est excellent !

Anne Sophie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anne Sophie a dit…

OH MY GOD ! Tu es une célébrité maintenant ! Bravooooo :-) :-) :-)

Flo_boss a dit…

Merci pour la précision selon laquelle "RIEN" n'est prévisible, car c'est précisément ce qui m'avait dérangé sur le tome 1 (qui m'a peu surpris au niveau de l’enchaînement des péripéties). Entre toi et Anne-So, je pense que je suis convaincu pour continuer la série :) C'est malin... ;)

cali a dit…

j'ai de plus en plus envie de la commencer cette série maintenant!! pfff ^^

Cali