septembre 12, 2012

YOKO TSUNO, Tome 25 : La servante de Lucifer ◆ Roger Leloup

SYNOPSIS

Accompagnée d'Emilia, Yoko Tsuno se rend en Écosse chez Cécilia, dans un château anciennement hanté, pour résoudre un nouveau mystère : lors de la restauration des caves du château, un catafalque a été trouvé. Celui-ci contenait un automate qui, selon d'anciens manuscrits, ne serait autre que la servante de Lucifer arrivée sur terre sur un animal diabolique ! Pour résoudre ce mystère, Yoko n'a d'autre choix que de descendre sous terre avec l'aide de la Vinéenne Khâny et de réanimer Zarka, la servante de Lucifer, avec qui elle concluera un pate qui l'amènera à rencontrer celui qu'on appelle "le diable"...


Éditions Dupuis ∙ 48 pages ∙ 10,60 euros



MON AVIS

Hmm...
Eh bien le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été émerveillé, ni même été réellement embarqué par l'histoire, qui est resté d'un ennui mortel (ou d'un mortel ennui) du début à la fin !

Les premières cases de l'album semblaient pourtant annoncer une bonne BD : de superbes illustrations, finement réalisées et parfaitement soignées ; de mystérieux objets qui conféraient au scénario une trame énigmatique ; une jeune héroïne fraîche, pimpante et pleine de dynamisme, tout ce qu'il fallait pour s'installer confortablement et passer un bon moment dans un univers où derrière chaque porte grinçante, on s'attend à découvrir le plus secret des secrets secrètement gardé secret.

On déchante bien vite ! Devant un jeu de couleurs subtilement mis en valeur, surplombent une narration bancale, presque brouillonne, doublé de dialogues farfelus et totalement désincarnés : aucune humanité, aucune chaleur, les répliques sont servies robotiquement, comme des codes qu'un ordinateur doit déchiffrer... Sauf qu'il faut peut-être rappeler que le lecteur est un être humain et qu'il a besoin de s'identifier aux héros dont il suit les aventures.

L'idée est là, mais on passe totalement à côté du récit. L'action est mal amenée, l'histoire trop fouillie. L'épisode principal est entouré de trop de petits détails, greffés aux dépens d'une intrigue qui souffre déjà bien suffisamment comme ça.

On l'aura compris, je n'ai pas du tout apprécié cette lecture ! C'est bien dommage, c'était mon premier Yoko Tsuno. Peut-être aurais-je du commencer par le premier tome (si je l'avais eu sous la main). Ou peut-être aurais-je simplement du ne jamais ouvrir celui-ci. En tout cas, je n'en garderai nul souvenir impérissable. Ça, c'est sûr !

◆ Complètement nul ! ◆


4 commentaires:

lavoixdulivre a dit…

BREF : t'as pas aimé !
Sérieusement ça donne pas envie de lire la BD ! x)

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

o.o
Ah ouais ben déjà le style me dit pas mais avec ton avis !

Naminé a dit…

Il ne me disait déjà pas avant, mais maintenant je n'ai plus du tout envie de le lire ! lol J'espère que ta prochaine lecture sera meilleure ^^

Anne Sophie a dit…

Ton smiley aura eu le mérite de me faire rire, c'est déjà ça ^^