juin 09, 2011

LE MONDE D'ALLIA, T1 : LA CITE DE GÂA de Sylvie Kaufhold

QUATRIEME DE COUVERTURE

Meltem, jeune négociant du Burdal, n'est pas rentré de sa tournée d'inspection sur les hauts plateaux. Apprenant que plusieurs fermes des Montagnes ont été attaquées par des groupes de guerriers iokas, qui ont massacré les habitants et enlevé leurs enfants, Allia décide de partir à la recherche de son frère. Hégoa, leur cousine, menacée par les ennemis de la reine du Burdal, doit elle aussi quitter le palais.
Des itinéraires différents mais tout aussi périlleux vont conduire les trois jeunes gens vers la mystérieuse cité de Gâa, au-delà des frontières du monde connu.

Parution : 21 avril 2011
Editeur : Oskar Editeur
Nombre de pages : 290
Prix France : 16,95 euros

MON AVIS

Si vous n'avez pas lu la quatrième de couverture, alors ne le faites pas !
Et si vous l'avez lue... Dans ce cas, oubliez-la ! (clin d'oeil à qui se reconnaîtra)
Car à mon sens, elle ne reflète en rien la puissance contenue dans les pages de ce premier roman de Sylvie Kaufhold.

J'ai été totalement transporté dans un monde aussi fascinant que dangereux, balloté entre les pérégrinations de trois personnages auxquels il est totalement impossible de ne pas s'attacher.

Sylvie Kaufhold nous introduit dès les premières pages dans un monde étrange et totalement différent du nôtre. Un monde dans lequel une partie des territoires a disparu, pour laisser émerger des entrailles de la terre, un nouveau monde créé par des puissances innommables ; un monde dans lequel les habitants de certaines villes construisent d'étroites maisons s'élevant sur vingt étages, pour réduire l'impôt foncier ; un monde dans lequel les alliances politiques sont de rigueur, pour assurer la paix entre les contrées des quatre points cardinaux et instaurer un climat de sécurité et de défense contre les habitants de l'ancien monde, barricadé derrière une épaisse barrière de ronces, surgie en même temps que le Troisième Monde.

C'est dans cet univers aux couleurs politiques chargées, mais talentueusement développées, que le lecteur fait la rencontre d'Allia, jeune adolescente de 15 ans, prise d'inquiétude pour son frère, Meltem, négociant commercial, disparu depuis plusieurs jours. De fil en aiguille, Allia va être propulsée au coeur d'un conflit (qui n'en est pas vraiment un), dont l'existence était jusque là reniée.
Et ce conflit, le lecteur le vit aussi intensément que chacun des protagonistes.

Le roman de Sylvie Kaufhold est porteur de brillantes idées qu'elle développe au gré d'une plume légère et savoureuse. Les développements politiques et géographiques qu'elle expose au lecteur ont été pour moi un pur régal et de nombreux passages m'ont littéralement émerveillé, fasciné et captivé.
L'auteure possède un don incroyable pour distiller des informations au compte-gouttes, avec une précision infaillible pour n'en dévoiler que ce qui est nécessaire, en temps voulus. D'ailleurs, pendant une bonne partie du roman, on jure, on crache, on pestifère : "Mais bon sang ! A quoi sert ce foutu cristal ?!?", jusqu'à ce que la révélation nous soit dévoilée avec une simplicité aussi troublante qu'harmonieuse.

Hmmm...
Infaillible ?

Il faut pourtant noter quelques petits bémols.

Si la richesse de la partie historico-politico-géographique du roman est indéniable, j'avoue que j'aurais aimé qu'elle le soit tout autant lorsqu'il s'agissait d'évoquer le passé des personnages.
Trop souvent, on a l'impression d'effleurer un voile qui glisse légèrement sous nos doigts mais qu'on ne parvient jamais à soulever pour découvrir la vérité, tapie sous sa protection.

L'auteure nous parle d'un Troisième Monde, surgi du coeur de la Terre pour remplacer le Deuxième Monde. On se prend au jeu et la narration est véritablement brillante, mais on ne peut s'empêcher de se demander tout au long de l'histoire ce qu'il en est du Premier Monde...

Certains passages enfin, peuvent sembler trop faciles, amenés par trop de raccourcis, sans réelle prise de risque, ce qui peut donner parfois l'impression que les évènements s'enchaînent trop vite. Le lecteur en est encore à se poser des questions sur ce qui vient de se passer, que l'histoire rebondit déjà vers un autre évènement qui pose, lui aussi, un bon nombre de questionnements.

Attention !
Que ces petits bémols ne soient pas là pour vous arrêter.
Ils ne reflètent bien sûr que mes impressions personnelles !
Et justement, personnellement, je trouve que ces petits défauts ne sont rien par rapport à la qualité générale de l'histoire et au sentiment de frustration mêlé d'émerveillement qui m'a envahi lorsque j'ai tourné la dernière page du roman.

Dernière page diaboliquement cruelle, s'il en est !
Une seule attente, une seule impatience, le TOME 2 !

En attendant, la richesse de ce premier volume le propulse au plus haut de mon échelle de notes, juste en-dessous du coup de coeur (quand je vous dis que ce roman est GENIAL !).

Quant à la couverture... Un pur délice pour les yeux ! Magnifique travail de l'illustrateur !

Merci à Sylvie Kaufhold pour cette découverte dont j'espère la suite très rapidement.

Merci aussi à Jess, pour m'avoir suivi dans cette lecture aussi enrichissante qu'appauvrissante (cf. les prochaines factures de nos opérateurs de téléphonie mobile ^^). Vous pouvez d'ailleurs retrouver son avis en cliquant ICI.
- Géant !  -

7 commentaires:

Jess a dit…

Lol, tu m'as bien fait marrer avec "aussi riche qu'apprauvrissante". Sylvie va faire des bonds en lisant ta phrase :D
Très bonne lecture au demeurant, avec les mêmes bémols énoncés par tes soins.

Ardanuël a dit…

Muahahah !! J'espère qu'elle ne m'en voudra pas pour cette humour caustique ^^

Korto a dit…

Comme pour l'élu de Milnor, je pense que si je tombe dessus à la Fnac, je me jetterai dessus =D

Anne Sophie a dit…

j'ai bien envie de le découvrir... tu me le prêteras ?? :)

Sylvie Kaufhold a dit…

Je n'en veux à personne :-) Je suis toute contente des compliments et reconnaissante de votre honnêté. Les discussions qui ont suivi ont été très constructives et je pense sincèrement que ca me permettra de m'améliorer. Le casse-tête va être d'intégrer plus de "profondeur" tout en respectant le format ado.

Enya a dit…

Encore une fois tu as fait un billet magnifique =)
Je me laisserai surement tenter ^^

Galleane a dit…

Je crois que je vais me penchez plus sérieusement sur les livres de cet éditeur. Bel avis qui me met l'eau à la bouche. Et apparemment ça n'a pas l'air de faire trop jeunesse.