juin 06, 2011

LES SECRETS DE WISTERIA, LIVRE 1 de Elizabeth Chandler

QUATRIEME DE COUVERTURE

La nuit dernière, j'ai revu la maison. Dans mon rêve, je pousse la porte et j'entre. Toujours.
La nuit dernière, elle était fermée à clé.
Quelqu'un voulait m'empêcher d'y accéder.
Aujourd'hui, je descends lentement de la voiture, les yeux rivés sur la maison.
C'est celle de mon rêve.
Pour la seconde fois en vingt-quatre heures, je monte les marches.
Cette fois, la porte s'ouvre en grand.
Le cauchemar commence !

Parution : 16 mars 2011
Editeur : Hachette Jeunesse (Collection Black Moon)
Nombre de pages : 240
Prix France : 14,00 euros

MON AVIS 


Non !
Ce roman ne va pas vous dévoiler les derniers potins d’un certain groupe de femmes au foyer aux romances hasardeuses et décadentes… En revanche, il vous fera savourer une histoire oppressante baignée de mystères, de méfiance et d’une grande perplexité.

Et en matière de mystère, le lecteur est plutôt bien servi et ce, dès les premières pages !

Megan est une adolescente de 16 ans, tout ce qu’il y a de plus banale : elle est inscrite au lycée, vit dans une famille aimante avec ses deux frères et pratique la plupart des activités favorites des ados. Sa seule particularité est d’avoir été adoptée.

Sa grand-mère, Helen Scarborough Barnes, riche héritière d’une ancienne famille fortunée, n’entretient que peu de relations avec les parents de Megan, considérant sa mère comme une militante fanatique et saugrenue et ne prenant même pas la peine de relever l’existence de son père.

La surprise de Megan est donc d’autant plus grande lorsque sa grand-mère l’invite à venir passer quelques jours à Scarborough House, le manoir familial, dans lequel elle vit seul avec Matt, le cousin de Megan.

Mais l’arrivée de Megan ne semble pas du tout réjouir ses deux hôtes. Ni l’un ni l’autre ne lui manifeste aucun intérêt chaleureux et sa grand-mère, non contente de se montrer froide et distante, se plait à constamment humilié Matt devant sa cousine.

Très vite, le séjour de Megan à Scarborough House prend une tournure des plus étranges. Des objets disparaissent avant d’être retrouvés dans des emplacements différents, le sommeil de Megan est troublé par d’impénétrables rêves qui lui semblent atrocement réels et à plusieurs reprises, elle se réveille hors de son lit, dans une pièce étrange dont elle a souvent rêvé auparavant.

Megan commence alors à s'interroger sur les raisons de sa présence à Scarborough House.

Pourquoi sa grand-mère l’a-t-elle invitée alors qu’elle semble détester sa présence ?
Qui etait cette jeune fille, Avril Scarborough, décédée à l’âge de 16 ans, dont la tombe se trouve dans le cimetière privée de la demeure ?
Et surtout… Se pourrait-il que la rumeur, prétextant que le manoir d’Helen Barnes est hanté, soit vraie ?

La lecture de ce roman d’Elizabeth Chandler a été un véritable plaisir !
Du début à la fin, je me suis laissé emporté par chaque mot, chaque phrase, qui réussissaient à m’enfoncer un peu plus dans les ténébreux secrets de Scarborough House.

D’un bout à l’autre de l’histoire, j’ai eu cette fulgurante impression de regarder un excellent film de tourments psychologiques, séduisants et persuasifs, qui tentait avec virtuosité de me perdre dans les méandres d’un raisonnemment désorienté par des rebondissements totalement inopinés.

Le malaise est palpable ; la réflexion et le questionnement, intenses ; et plus l’histoire se dévoile, plus la voile la recouvrant se fait sombre et compact, à tel point que la vérité semble s’éloigner de plus en plus… Jusqu’à ce que tout s’accélère !

Les derniers chapitres sont un déluge de révélations et de confidences qui nous propulse avec une certaine brutalité hors des chemins obscurs jusque-là empruntés.
Dès lors, chaque pas nous mène vers une fin déconcertante et inattendue, mais brillante !

Certes, il ne s’agit pas là d’un coup de cœur !
Je ne me suis pas senti suffisamment tressaillir pour l’attribuer.
Malgré cela, j’ai trouvé ce premier tome très excitant et véritablement haletant, tant il est impossible de s’en détacher une fois les derniers chapitres entamés.

Un roman totalement abouti et complet. Tellement complet, à vrai dire, que j’ai du mal à entrevoir ce que l’auteur pourrait nous raconter dans le tome 2 (car oui, il y aura un tome 2) : ce premier livre se suffit à lui-même et possède une vraie fin, comme si aucune histoire ne pouvait ensuite venir s’y greffer.

Affaire à suivre donc !
Et avec un très grand plaisir, dirais-je même !


BONUS 
Cliquez sur la couverture du livre, ci-dessous, pour accéder aux premiers chapitres du roman


- Très bon -

8 commentaires:

uhooi a dit…

Very nice this blog!!
visit our blog at http://uhooi.blogspot.com/

Anne Sophie a dit…

joli billet... tu me le prêteras ? *yeux du chat botté*

Luthien a dit…

Je n'étais pas très tentée par ce roman mais ton avis le fait remonter. ^^

Méloë a dit…

Je me souviens avoir beaucoup aimé ce premier volume (et encore plus le second). Wisteria regorge de biens nombreux secrets comme tu le découvriras si tu lis la suite.
D'ailleurs tu me donne bien envie de commander les deux tomes suivants le plus vite possible!

MyaRosa a dit…

J'ai beaucoup aimé aussi. Le deuxième tome se concentre sur d'autres personnages et une autre histoire qui se passe dans la même ville. ;)

Tiboux a dit…

J'adore la plume de l'auteur, et du coup ton billet me donne envie de remonter mon livre dans le haut de ma PAL. Superbe chronique :)

Luna a dit…

C'est une très bonne découverte pour moi ! J'avais eu un peu de mal avec "Le baiser de l'ange", mais dans "les secrets de Wisteria" on ne garde que les bons côtés de l'auteur (enfin ceux qui me plaisent !)...
J'aime beaucoup le caractère de Megan : une héroïne non parfaite, ça fait du bien ;)

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

il est dans ma PAL tu me donnes beaucoup envie de le découvrir :)