février 18, 2012

LE SIGNE DE K1, TOME 1 : LE PROTOCOLE DE NOD de Claire Gratias

QUATRIEME DE COUVERTURE

Début du XXIVe siècle. Le niveau des eaux a considérablement monté à la surface du globe. Réduite à une dizaine de milliers d'habitants, la population de la Terre s'est réfugiée dans les Hauts Monts du Karakoram. Alors que l'humanité menace d'être emportée par un nouveau Déluge, vingt-deux Pionniers et leurs familles sont enrôlés pour un voyage dans le temps qui les ramènera en 2020.
Kane Admanshon, sa femme Lilian et leurs deux enfants, Kali et Tsilla, font partie de ces volontaires qui ont accepté de s'intégrer discrètement à la population pour préparer l'exode des survivants. Nom de code de la mision : "Le protocole de Nod".

Date de parution : 03 mars 2011
Editeur : SYROS (Soon)
Nombre de pages : 320
Prix France : 15,90 €


MON AVIS

"Kane se mit en route avec détermination. Il savait très exactement ce qu'il avait à faire dans les heures qui suivraient. Durent des mois, il avait soigneusement répété chaque acte, chaque parole, chaque geste. Sans plus tarder, il commande un taxi-nef. [...] Lorsque le taxi-nef atterrit devant sa maison, il ne put s'empêcher de ressentir un léger pincement au coeur.
Il se dit que c'était certainement la dernière fois qu'il allait en franchir le seuil."

Page 1...
Page 27...
Page 83...
Page 134...
Page 269...
Page 310...

THE END !

Quoi ?
Comment ça "THE END" ?!
C'est déjà fini ?

La vache ! Attendez ! Accordez-moi quelque instants pour m'en remettre !
Je suis parti tellement loin que j'ai du mal à retrouver mes repères.

Il faut dire que la quatrième de couverture ne m'avait absolument pas préparé à ça !
C'est vrai... La Terre engloutie sous les eaux; la population réduite à une poignée d'individus (bon, extra-géante la poignée, c'est vrai); un voyage dans le temps pour revenir à une époque plus clémente...
Tout ces éléments me donnaient l'impression d'être sur le point de plonger dans une histoire ou des arrivants du futur allaient tenter de convaincre la population d'agir de manière responsable, afin de préserver la survie de l'espèce humaine.

En réalité, il ne se passe, dans ce roman, rien de ce à quoi on pourrait s'attendre.

Pas la peine d'essayer d'anticiper sur les évènements, vous perdriez votre temps. Un seul mot d'ordre... L'AHURISSEMENT !

L'histoire commence, sommes toutes, de manière assez légère (même si les conditions de vie des survivants de 2322 sont déplorables et catastrophiques). 
Kane Adamsohn est l'un des 21 pionniers à avoir été choisi et formé pour mener à bien une mission de sauvetage de l'humanité, requérant un voyage dans le temps... 3 siècles plus tôt !
Ces 21 pionniers et leurs familles sont propulsés au coeur du 21è siècle, en 2020, dans la ville de Médiola, dans le sud-ouest de la France.
Rapidement, Kane et sa famille se créent un nouveau mode de vie, d'autant plus facilement que leur mémoire a été effacée (sauf celle de Kane) et remplacée par des souvenirs artificiels, censés faciliter leur assimilation. Tous ont changé d'identité et mènent une vie des plus prospères. 
Dans une époque où l'éducation scolaire et universitaire répond à des règles bien particulières, Kali (rebaptisé Luka), intègre la prestigieuse Winners' School, l'objet de tous les désirs de l'élite intellectuelle de Médiola.
Tout semble aller pour le mieux... Jusqu'où jour où les pigeons commencent à mourir par dizaines, puis par centaines, et qu'une mystérieuse grippe frappe les habitants de la ville.

Et c'est à ce moment précis que l'histoire prend un tournant des plus surprenants !
Sans crier gare, Claire Gratias nous éloigne brutalement du simple voyage dans le temps pour nous catapulter dans une histoire où plane l'ombre de l'égoïsme et de l'individualisme.
Dans une certaine mesure en tout cas, car le roman regorge d'une abondance de sentiments contradictoires susceptible de trouver un écho en chaque lecteur.

Aucune incohérence !
Même si, parfois, certains aspects semblent un peu extravagants (notamment les particularités d'une certaine catégorie de personnes ou les capacités d'un bijou pour le moins mystérieux), chaque phrase de l'histoire nous pousse un peu plus loin dans un secret qui s'épaissit et qui se voile d'un nuage chargé d'une teinte sordide et lugubre.

Un premier tome qui, sous ses airs de roman jeunesse, éveillera en vous une panoplie de questionnements sur la légitimité des actes de l'homme face au déclin certain de sa propre race.
Et une question, en particulier : La fin justifie-t-elle les moyens ?

Un roman que vous pouvez acheter les yeux fermés (mais lire les yeux ouverts).

Histoire à suivre dans le tome 2 (que je ne tarderai certainement pas à commencer, d'autant que je l'ai déjà ! ^^)

UPDATE 
Cliquez ici pour accéder à la chronique du deuxième tome (garanti sans spoil ^^)

- Géant ! -


5 commentaires:

Alicia a dit…

Tu m'intrigues avec ce roman ! Je n'en avais jamais entendu parler :o

Anne Sophie a dit…

dans ta valise pour mars sinon je te laisse remonter de la gare à pieds !! LOL :-) au fait, Tous ont changé d'identité et mèneNT une vie des plus prospères ;-)
bisouilles ;)

Karine a dit…

Ton avis fait plus envie que la couverture :)
Je le note dans un coin de mon cerveau ;)

Lilu a dit…

après un avis pareil on a forcément envie de le lire!! je note ^^

lavoixdulivre a dit…

J'adore ta critique ! :D

Sinon tu as tout à fait raison !!! J'adore ce livre!